Fermerclose

Pinceaux naturels peinture à l'huile et acrylique

Dédié à la peinture à l’huile ou à la peinture acrylique, un pinceau dit naturel présente des spécificités de fabrication bien définies. Pointe ronde, plate ou brosse, usée bombée ou langue de chat en soie de porc, martre kolinsky ou martre rouge, les poils sont assemblés et pressés dans une virole métallique par les maîtres-pinceliers. Quelle gamme de pinceaux naturels pour peinture à l'huile et acrylique convient le mieux à vos idées de création ?

Il y a 51 produits.

Affichage 1-51 de 51 article(s)

Tout savoir sur les pinceaux naturels pour peinture à l'huile et acrylique avant d'acheter.

Avec quels pinceaux peut-on peindre à l’huile et à l’acrylique ?

Les pinceaux en poils naturels sont issus de la tradition académique de la peinture à l’huile. La peinture à l’huile nécessite l’emploi de plusieurs types de poils sur manche long. Lorsqu’on commence une technique en pâte comme l’huile ou l’acrylique, où l’on devra avoir des phases d’empâtement, de fondu ou de précision, il faut s’équiper de pinceaux adaptés tels que les pinceaux à poils naturels. Les poils naturels sont obtenus directement à partir de l’animal, pour être retenu au manche par une virole. La qualité de ces poils est déterminante pour la réussite de votre travail. Par ailleurs, la forme du pinceau favorise la pose de peinture dans le sens où vous l’entendez : plat, rond, usé bombé, langue de chat, brosse. Certains vous aident à créer des formes plus facilement.

Quel poil de pinceau pour quelle technique de peinture ?

Dans la pratique de la peinture à l'huile, on privilégie de manière académique deux types de pinceaux : la brosse à soie de porc et le pinceau en poils naturels comme la martre rouge Kolinsky : poil d’une grande souplesse et capillarité, il vous aidera aux travaux de fondus et de détail. Egalement, le pinceau martre rouge dispose d'un poil performant mais légèrement inférieur à la Kolinsky. Vous trouverez aussi le putois de Sibérie qui, par sa grande douceur et sa résistance, vous aideront à fondre des teintes par tapotements. Le pinceau Kevrin : son poil est un très proche cousin de la Kolinsky. Le pinceau en poil d’oreille de bœuf : c’est un compromis entre la martre et la soie de porc, assez résistant. Le pinceau en soie de porc : c’est le poil pour les empâtements. Les pinceaux soies beau-blanc sont très résistantes à l’usure.
Si vous pratiquez la peinture acrylique, nous vous conseillons d'utiliser des pinceaux à fibres synthétiques car la peinture acrylique risque de dégrader les poils naturels. Les pinceaux à fibres synthétiques sont souples et doux au toucher, idéaux pour la charge et la pose de l'acrylique sur le support.